Accéder au contenu principal

Bien-être et alimentation à l’époque de la Covid-19

Cette période de confinement a et aura certainement un impact sur nos vies et peut être aussi sur la façon avec laquelle nous avons l’habitude de voir les choses.
En tant que diététicienne, à partir du premier jour où j’ai arrêté les consultations au cabinet, respectant les recommandations en vue de contenir la propagation du virus Covid-19, j’ai été alertée par l’inquiétude de nombreux patients par rapport à une possible prise de poids.
Est ce-que le fait d’avoir moins de distractions qui occupent nos journées d’habitude si chargées, mais aussi peut-être le stress face à l’incertitude de l’avenir, peuvent-ils nous amener à mettre en place des stratégies de compensation, par exemple en cherchant du réconfort dans la nourriture ?
Le fait de rester confiné chez soi ne signifie pas forcément prendre du poids. Au contraire cela pourrait même représenter une occasion précieuse pour reprendre le contact avec soi-même et mettre en place de nouvelles habitudes à ancrer dans son quotidien.
Je vous propose alors quelques petits conseils, astuces ou pistes de réflexion pour faire de ce moment si particulier une opportunité pour avancer vers les objectifs de mieux-être que l’on souhaite atteindre.


Mon bien-être à table :

  •  Si les restos sont fermés et que je suis chez moi, n’est-ce pas la meilleure occasion pour créer de bons petits plats maison ? Seul ou en famille je profite pour expérimenter de nouvelles recettes ou à m’initier aux fourneaux avec des petits plats sains et riches en goût. Il ne s’agit pas forcément de passer des heures en cuisine si c’est quelque chose que je n’aime pas : même le fait d’assembler des ingrédients avec soin et créativité peut donner d’excellents résultats.
  • Je maintiens le rythme de mes repas, d’autant plus si je travaille à la maison.
  • Je veille à me faire plaisir et à avoir une alimentation variée.
  • Je consomme des légumes à chaque repas : si je ne peux pas sortir tous les jours ou aller au marché pour acheter des légumes frais, je veille à avoir chez moi des légumes surgelés ou même en conserve.
  • Je fais le plein d’antioxydants, de probiotiques et de prébiotiques naturellement présents dans les aliments pour soutenir mon système immunitaire : légumes, fruits frais, aliments à fermentation naturelle…
  • Je planifie mes courses et mes menus pour la semaine pour éviter tout gaspillage et maintenir des repas variés et équilibrés.
  • Je sors faire les courses avec ma liste, le ventre plein, dans un moment où je me sens calme. J’observe ce qui se passe autour de moi et je maintien mon état intérieur.
  • Je suis à l’écoute de moi-même et de mes signaux de faim et de rassasiement.
  • Je ne culpabilise pas s’il m’arrive de manger quelque chose que je n’aurais pas souhaité consommer… je suis présent à mes sensations et je me sens profondément libre de profiter du plaisir que cela m’apporte.
  • Je suis reconnaissant car même en ce moment difficile j’ai toujours de quoi me nourrir et je célèbre le moment du repas. Quand je me mets à table je suis présent et éveillé pour apprécier le contenu de l’assiette en utilisant tous mes cinq sens : je savoure d’abord avec les yeux, avec le nez… avant encore d’avoir porté la première bouchée à mes lèvres.
  • Je mange dans le calme et je profite des repas à la maison pour réapprendre à bien mâcher : mon système digestif me remerciera !

Mon bien-être physique :

  • L’activité physique quotidienne mérite bien plus de considération que celle qu’on lui réserve habituellement… un bon ménage printanier demande des efforts et de l’énergie ! Rester chez soi ne signifie pas rester des heures allongé sur son canapé.
    À la maison aussi je diversifie mes activités : j’en profite pour descendre les escaliers à pied (et les remonter aussi) pour descendre la poubelle, je fais de la marche rapide pour aller faire mes courses, je dédie au moins 10 minutes à étirer mes muscles, faire du yoga, danser sur de la musique, ou même tout simplement pour marcher sur place

Mon bien-être mental et émotionnel :

  • Si je n’ai pas la possibilité de voir ma famille ou mes amis je reste néanmoins en contact avec eux, je ne m’isole pas.
  • Je choisis les informations que je consomme plutôt que de les subir passivement. Si je remarque que les info à la télé ou les contenus des réseaux sociaux entretiennent (voir augmentent) mon anxiété je m’en passe (ou bien je les prends juste à petites doses), et je préfère regarder des films, des documentaires, des vidéos qui me prédisposent à me mettre en contact avec les ressources régénératrices de mon esprit.
  • Je m’initie à la méditation.
  • Je profite de mon abonnement à la bibliothèque pour consulter les ressources disponibles en ligne.
  • Je me dédie à une activité créative (dessin, peinture, modelage, découpage… mais aussi jardinage, maquillage, couture… ou bien j’écris mes pensées sur un cahier).

Si vous avez d’autres idées ou astuces que vous avez mis en place ou des nouveaux projets que vous souhaitez entreprendre n’hésitez pas à m’en faire part.

Prenez bien soin de vous,

Lucia Radessi


Pendant toute la période de confinement les rendez-vous au cabinet et à domicile sont suspendus, cependant je vous propose des consultations à distance (par internet ou par téléphone).

N’hésitez pas à me contacter ici ou à m’appeler pour plus d’informations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :